Un été en bandoulière (27)

« Associe-toi à ceux qui disent : Même si tout va bien, nous devons aller plus loin.

Parce qu’ils savent qu’il faut toujours aller au-delà des horizons connus. »

Paulo Coelho

Le manuscrit retrouvé

*

Photo m.ch.grimard

*

Lorsqu’on aperçoit l’île de Ré

L’horizon semble se rapprocher

Inutile de s’illusionner

La pluie est annoncée

L’air, d’eau est chargé

Demain, les nuages auront gagné

Un arrosage gratuit est programmé

Pas la peine de se lamenter

On pourra faire des cannelés

Et tous ensemble les déguster !

*

Publicités

18 réflexions sur “Un été en bandoulière (27)

  1. Chacun et chacune font leurs chemins à leurs manières. Devoir ou falloir aide certain(e)s. D’autres s’en passent très bien. Une toute belle journée à vous, Marie-Christine.

    Aimé par 2 personnes

  2. Vous avez raison Gilles on peut voyager très loin à sa table de travail, comme on le fait en admirant vos dessins par exemple 🙂
    Belle journée à vous aussi et merci de votre commentaire ce matin.

    Aimé par 1 personne

  3. toujours petit chemin s’en va et quand c’est le long de la côte pour de vrai ou seulement dans la mémoire je l’affectionne toujours je ne sais pourquoi 😉 belle journée à vous

    Aimé par 1 personne

    • Ce chemin est aussi un de mes préférés, le vent y chasse les pensées négatives, le spectacle y est permanent et toujours renouvelé. On a la sensation d’être arrivé « à la maison », dans la matrice du monde.
      Heureuse de vous l’offrir, un peu plus longtemps pour nourrir vos souvenirs 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Belle perspective, même par temps gris… L’île de Ré doit faire le pont aujourd’hui ! L’horizon aperçu ouvre toujours en grand l’esprit. 😉

    J'aime

  5. Chacun suit son chemin, facile ou encombré, vers la gloire, la fortune, les plaisirs, ou la vérité…

    Aimé par 2 personnes

  6. En Inde, les poètes ne marchent pas sur terre, ils survolent, allant de façon incongrue, inopinée, d’un lieu à un autre. Là où on ne l’attend pas. Vous en faites partie, chère Chris.

    Aimé par 1 personne

  7. 15 août : assomption au ciel de la Vierge Marie, seul être humain dont le corps n’a pas dépéri en terre.
    15 août : les récoltes sont engrangées, la terre a donné ses fruits, elle va se reposer, elle se prépare à entrer dans l’automne et l’hiver. Après l’action, elle va se se dématérialiser, se spiritualiser, à travers le rêve ou la méditation.

    C’est pourquoi le temps change à partir du 15 août. Fin d’un cycle, printemps été, début d’un autre cycle, automne hiver.

    Aimé par 1 personne

    • Merci chère Alex pour ces informations historiques, Marie est « ma patronne » et je l’admire pour sa générosité de vie. Le cycle de l’automne semble avoir commencé en effet ce matin sur la côte Atlantique, les grandes marées du 15 août sont souvent très fortes et l’été s’en va avec elles…

      J'aime

  8. Ah merci de me permettre de marcher auprès de cette côte à nouveau

    Aimé par 1 personne

  9. [aussi]
    Toujours ces profondeurs.

    j’aime bien ce chemin de nuage qui conduit
    (à l’inverse du chemin – quoique -)
    vers cette présence tout en haut à droite
    qui est comme un soleil

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.