Un été en bandoulière (15)

« Démons et merveilles 

Vents et marées 

Au loin déjà la mer s’est retirée 

Démons et merveilles 

Vents et marées 

Et toi

Comme une algue doucement caressée par le vent 

Dans les sables du lit tu remues en rêvant 

Démons et merveilles 

Vents et marées 

Au loin déjà la mer s’est retirée 

Mais dans tes yeux entrouverts 

Deux petites vagues sont restées 

Démons et merveilles 

Vents et marées 

Deux petites vagues pour me noyer. »

Jacques Prévert

*

Photo m ch grimard

Combien 

De merveilles 

Dans 

Une goutte 

D’océan 

Photo M Ch Grimard

8 réflexions sur “Un été en bandoulière (15)

  1. Sans aucun doute, le meilleur goutte-à-goutte… (les photos brillent en va-et-vient).

    Aimé par 1 personne

  2. Quand le pèlerin arrive enfin au bord de l’océan, lui le chercheur de vérité et de beauté, sur ses lèvres desséchées, une goutte tombe de l’onde amère, et il ressuscite.

    Aimé par 1 personne

  3. regard étoilé magnifique !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.