Un été en bandoulière (9)

« Quand ils voient un miracle, la plupart ferment les yeux. »

Christian Bobin

(l’homme-joie)

*

Photo mcgrimard

~~~

Cette vie est miracle

Miracle ordinaire de deux cellules qui se rencontrent pour former un ensemble nouveau, contenant tous les possibles, à l’origine de tous les espoirs.

Cette planète est miracle.

Miracle d’une formation hasardeuse à partir de quelques kilos de poussières d’étoile, placée idéalement sur l’orbite de son soleil pour permettre à la vie de trouver sa place dans l’univers.

Ce corps est miracle.

Miracle que d’être vivant, de respirer, de goûter la saveur de vivre, de voir et d’entendre, de rencontrer d’autres regards, de sentir la chaleur du soleil sur sa peau ou la fraîcheur de la pluie sur son visage.

Ce monde est miracle

Miracle que la rencontre de la terre et de l’océan, unies sur la grève en un ballet d’écume. Leur danse est si belle que le soleil en est jaloux et qu’il plonge dans les flaques de l’estran pour qu’on ne l’oublie pas sur la photo…

Cette vie est miracle.

Miracle que l’empreinte de ce pied humain si petit à côté du reflet du soleil immense.

Miracle que de la poussière de cette étoile-mère soit née la vie.

Miracle que dans chaque des cellules vivantes on trouve un monde aussi complexe que l’est l’univers tout entier.

~~~

Mais que tout ceci ne vous donne pas le vertige…

Publicités

27 réflexions sur “Un été en bandoulière (9)

  1. Superbe! Merci…

    Aimé par 1 personne

  2. Wiktionnaire, étymologie du mot miracle :
    « Du latin miraculum (« prodige »). Il formait autrefois un doublet avec la forme populaire mirail, qui avait en outre le sens de miroir. miraculum vient de mirus (« étonnant, merveilleux ») et oculus (« œil ») : ce qui est merveilleux à l’œil. »
    La poudre de perlimpinpin du très fameux mire, Merlin l’enchanteur.

    Notre société hyper prosaïque est incapable d’ouvrir les yeux sur tous les miracles qui nous entourent, et pourtant il en faudrait des coups de baguette magique, pour réparer notre planète…et remettre nos têtes de l’envers à l’endroit.

    Aimé par 2 people

    • Vous avez raison, il faudrait que Merlin revienne et donne quelques coups de sa baguette magique à certains endroits de la planète 🙂
      Plus pragmatiquement, chacun de nous pourrait ouvrir les yeux sur les « miracles ordinaires » qui l’entourent et essayer de les préserver.

      Aimé par 2 people

  3. Si … si !
    un délicieux vertige
    (pourquoi refuser de perdre pied ? (sourire))

    Aimé par 1 personne

  4. Chère Marie-Christine, voilà une conclusion qui devrait rassembler les amateurs d’Alchimie et autres chercheurs engagés sur le chemin de l’ésotérisme. Elle est en effet si proche de la célèbre parole d’Hermès Trismégiste, leur maître à penser : « Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».
    Mais il est vrai que la spiritualité n’a pas pour habitude de se coaguler au fond de votre encrier… tant mieux !
    Bon été !

    Aimé par 2 people

    • Grand merci à vous Lelius pour votre visite et ce commentaire à la fois si profond et bienveillant !
      Je me basais sur les constatations scientifiques plus qu’ésoteriques, m’émerveillant de comprendre que du plus petit au plus grand, nous répondons à un modèle d’hélice (de notre ADN à la configuration des galaxies). Ce modèle géométrique m’a toujours attirée et fascinée lorsque certains artistes l’utilisent pour leurs sculptures animées, comme si nous ne pouvions échapper à notre modèle-père. Mais je n’ai souvent que des questions sans réponse, et c’est ce qui est agréable, ainsi on peut tout imaginer 🙂

      Aimé par 2 people

  5. Bien sûr que nous faisons partie d’un miracle…auquel on ne comprend pas grand chose…nos horizons de toutes sortes étant limités par le temps, la distance, la compréhension ( on se demande si il y a de la vie ailleurs alors qu’on ne comprend pas le langage des oiseaux sur terre…; on souhaite atteindre à tout prix – c’est le cas de le dire – un autre monde alors qu’on abîme celui-ci…A quoi sert cette éternelle fuite en avant à se demander tout sur tout… sans cesse ? Ne serait-il pas plus simple de jouir du peu de temps de conscience que le hasard nous a donné? Nos minutes sont comptées puis …deviennent des secondes…Quand je regarde les infos…je me dis souvent: « mais quelle perte de temps, tout ça! Comment en sommes-nous arrivés là?  » …Et puis…un ou une amie sensible sauve la journée; peut-être aussi un chant d’oiseaux ou une fleur…Et on continue d’espérer…

    Aimé par 3 people

    • Vous avez raison cher Patrick. Arrêtons un instant notre fuite en avant et asseyons-nous au bord de cette plage ou alors sous ce chêne millénaire, juste pour admirer ce qui est et n’a nul besoin de notre petite intelligence pour survivre et prospérer. À vrai dire nous ne sommes rien ou si peu de chose, et pourtant nous sommes Tout et tellement plus encore. Le saurons nous un jour ?

      Aimé par 1 personne

  6. C’est magnifique….bonne journée à vous

    Aimé par 1 personne

  7. @ Lelius : alchimie opérative ou spéculative ? Personnellement, je préfère l’opérative.
    Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, la cité des hommes est le reflet de la cité des dieux, puis de Dieu… on retrouve cette pensée de base dans toutes les religions… ce qui voudrait dire, si l’on considère que notre planète se dégrade, que là-haut dans les cieux, des entités ou des forces se combattent ?

    Aimé par 2 people

  8. @ Devaux Patrick : j’aime m’asseoir au fond du parc, écouter les chants d’oiseaux, chercher à les comprendre … Saint François d’Assise parlait le langage des animaux (et des oiseaux)… Olivier Messiaen, passionné par les oiseaux, a transcrit leurs chants dans un grand nombre de ses compositions musicales…

    Aimé par 2 people

  9. @ Lelius et @ Chris : c’est grâce à l’alchimie opérative – qui existe depuis la nuit des temps (historiques) – que l’humanité a découvert les médicaments – soit la pharmacopée – l’archéologie nous apprend que certains étaient déjà utilisés il y a 5000 ans comme en Égypte – Paracelse, médecin au XVIème siècle, a découvert des médicaments toujours utilisés.

    Aimé par 2 people

  10. Excellent. Merci pour ce magnifique partage.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s