Clichés 85 : Penser le monde

« Ce qui manque à ce monde, ce n’est pas l’argent.

Ce n’est même pas ce qu’on appelle « le sens ».

Ce qui manque à ce monde c’est la rivière des yeux d’enfants, la gaieté des écureuils et des anges. »

Christian Bobin

*

Photo M.Christine Grimard

*

Un petit homme

Avance

Vers son avenir

Et c’est tout l’avenir du monde

Qui marche avec lui

*

Photo M.Christine Grimard

*

Sur l’écorce vieillie

Quelque signe de vie

Rejaillit

Et c’est tout le jardin

Qui sourit

*

Photo M. Christine Grimard

*

Sur mon toit de lauzes

Vermoulu

Je me pause

Fourbu

Et dans la lumière

Je déguste et j’espère

*

Photo M.Christine grimard

*

Goéland mon frère

Glisse en silence

Sur ton miroir

Invente une danse

De douceur et d’espoir

Sur terre et sur mer

*

IMG_7160

Photo M.Christine Grimard

*

Qu’attends-tu mon ami

Que puis-je t’offrir

Pour que tu vives en paix

Et que tes jours soient aussi doux

Que ton regard sur moi

*

IMG_5393

Photo M. Christine Grimard

*

Besoin de rassembler mes pensées

De les apaiser

De recentrer sur l’essentiel

Besoin de sentir

Qu’il reste un peu de vie

Dans ce monde

*

Publicités

28 réflexions sur “Clichés 85 : Penser le monde

  1. magnifiques photos outre-textes … 😉 belle journée marie christine

    Aimé par 1 personne

  2. Ce petit chien, « il ne lui manque que la parole » !
    « Montage, mon beau souci » (Godard)…

    Aimé par 1 personne

  3. Quel beau regard tendre (le tien !) sur le monde, et optimiste, essentiel… de ceux qui nous sauvent par ces temps troublés. Merci Chris !

    Aimé par 1 personne

  4. annaurlivernenghi

    La plénitude est là. Voyons-la. Prenons-la. Merci Marie-Christine

    J'aime

  5. Gaîté qui émane de ces photos, et à chacune quelques vers…
    Les yeux malicieux, qui invitent à jouer, du petit chien blanc, m’interpellent particulièrement.

    Aimé par 1 personne

  6. […] Source : Clichés 85 : Penser le monde […]

    J'aime

  7. Bonjour, je me suis permise de » reblogguer » cet article car j’ai complètement craqué pour vos mots et vos photos!Pensées bretonnes.Sylvie.

    J'aime

  8. De très belles photos et des mots que j’apprécie….bonne journée

    Aimé par 1 personne

  9. Il y aura toujours des bonheurs simples pour que la douceur, la paix priment…

    Aimé par 1 personne

  10. Peut-être faut-il commencer par PANSER le monde, pour que le petit d’Homme puisse le PENSER.

    Je quittais une brocante, un jour il y a presque 25 ans, quand j’ai aperçu dans un carton d’un exposant sous une pancarte « soldé » un chiot caniche affreusement laid dont le poil avait été grossièrement coupé aux ciseaux et qui tremblait, visiblement en mauvais état (teigne et gale).
    Je n’ai pas pu détourner mon regard de son regard qui m’interrogeait avec une telle acuité sur mes intentions. Un regard indescriptible …………. Et ma fille qui était gamine, m’observait pour une fois dans le plus grand silence. Je lui ait dit : on va d’abord le panser, le soigner. Et je suis partie avec. Il a eu une très longue vie heureuse sans aucun besoin de la parole pour communiquer. Il avait son regard. Et il s’est parfaitement accommodé du reste de l’arche de Noé (chats, rats, lapin nain, tortue, tourterelles, famille de hérissons, corneille etc ayant composé son environnement. :)))
    L’Humain se comporte envers l’humain exactement comme il se comporte avec tout le reste, comme un prédateur fou privé de conscience … frappé d’une tache aveugle dans le regard.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ce témoignage, c’est une histoire que j’aurais pu vivre bien sûr. Je crois que ce gentil caniche a eu la chance de sa vie de vous croiser sur cette brocante, mais les rencontres ne sont jamais le fruit du hasard. Sans doute avait-il assez souffert auparavant et devait-il finir par croiser le chemin d’une bonne fée…
      Panser le monde en aidant ses créatures autant qu’on le peut, est notre rôle d’humain. Nous l’avons oublié ou dévoyé à notre profit unique, et il sera trop tard quand nos enfants auront la force de nous le reprocher.
      Espérer que nous changions n’est plus suffisant.

      J'aime

  11. Bonsoir, cela fait plus d’un an que je ne suis venue et je m’en excuse. J’avais un lâcher-prise à retrouver pour lire avec plaisir des pensées simples. Merci pour vos photos si tendres et joueuses avec la lumière.

    Aimé par 1 personne

  12. Beau mélange d’images, de mots, de réflexions et d’émoi…

    Aimé par 1 personne

  13. Ce qui manque de beaucoup et de loin, c’est le sens de la vie. Pourquoi sommes-nous là, pour y faire quoi et dans quel but? Répondre individuellement à ces questions c’est commencer à prendre en charge le sens de la vie.

    J'aime

    • C’est l’essentiel pourtant que de vivre sa vie chaque jour et essayant d’accomplir le meilleur. Pourquoi avons-nous la chance d’être vivants, pourquoi avons-nous gagné la course au premier jour ? Et qu’en faisons-nous depuis ? N’est ce pas là l’essentiel… ?
      Je le crois et tente de le montrer ici.
      Je connais le prix de la vie et même si parfois je me laisse déborder par les bêtises du quotidien, c’est cela que je garde en ligne de mire, pour pouvoir sourire de ce que j’aurai fait de ma vie, au dernier jour 🙂 Grand merci pour votre première visite ici !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s