Haïku 110 : Promesse

vacances de PAQUES 2010 045_edited

Photo M. Christine Grimard

**

Cerisiers en fleurs

Promesses de fruits goûteux

S’il vient une abeille

**

Publicités

18 réflexions sur “Haïku 110 : Promesse

  1. Sous les cerisiers en fleurs – c’est la fête hanami au Japon – dame abeille s’enivre de nectar – et moi de tout ce rose –

    Aimé par 1 personne

  2. Cerisiers plaisir des yeux , au Japon pas de fruits

    Aimé par 1 personne

  3. L’abeille se fait rare dans les campagnes, à cause des insecticides, et commence à s’installer sur des balcons parisiens… Occasion de relire Maeterlink et son adorable livre piquant !

    Aimé par 1 personne

    • Auboncoin : J’offre volontiers (pour de vrai) les deux ruches surnuméraires et sauvages installées dans ma maison pour agrémenter votre balcon. Joie de l’apiculture à partager.

      J'aime

      • Merci de votre générosité, mais si elles se sont installées ainsi et apportent la joie et l’odeur du miel dans vos murs, il serait dommage de les en déloger !
        Je n’ai pas la tenue adéquate pour m’en approcher, mais merci quand même 🙂

        J'aime

    • Merci pour l’évocation de cette œuvre (oubliée par moi), bien que je ne méfie des métaphores entre sociétés animales et humaines. Nous avons beaucoup de choses à apprendre des animaux et de leur goût pour la survie, ce dont nous sommes peu capables en comparaison.
      Cependant, je n’envie pas vraiment un tel modèle de société à prédominance féminine, même si de nombreux régimes humains dénigrant la condition féminine sur notre planète, devraient en prendre de la graine…
      A la campagne, les abeilles sont de moins en moins nombreuses, avec une espérance de vie très diminuée par les pesticides divers qui leur font perdre le chemin de leur ruche. On le remarque en ce moment en regardant les arbres fruitiers en fleur et désertés !

      J'aime

  4. très beau…bonne journée…bises

    J'aime

  5. Époque des écoles de filles – classe de 6ème – le professeur de lettres, que nous admirions éperdument, nous lisait des passages de « La Vie des Abeilles », de Maurice Maeterlinck – avec quelques poèmes en plus.
    Après, on a eu droit à « La Vie des Fourmis ».
    Puis invitation à conclure, sorte de petit débat, dont je n’ai comme souvenance, que nous ne savions que dire.

    J'aime

  6. Maeterlinck n’a pas écrit que des œuvres à succès mondialement connues comme Pelléas et Mélisande, ou l’Oiseau Bleu, mais aussi « L’Intelligence des Fleurs ».

    J'aime

  7. @ MC Avec plaisir. Deux ruches en trop, une autre est située dans les combles et cohabitent avec les chauves-souris (protégées aussi). Je ne sais pas exactement pourquoi les abeilles s’évertuent à essaimer par ici mais ce n’est pas nouveau, cela dure depuis plus de 50 ans… Faut dire que c’est zéro pesticides par ici. Mais lire Maeterlinck au son des ruches rugissantes dans les cerisiers avec cette odeur dans le nez des miellées tièdes du printemps cela ajoute beaucoup à la lecture : c’est peut-être comme lire Homère sur l’île d’Ithaque? On rêve un peu d’intemporalité je pense. 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s