Phrases 34 : Mots mystérieux

“Avant, nous regardions vers le ciel,
maintenant nous regardons vers la terre,
et nous croyons au ciel sur le témoignage de la terre.”
Umberto Eco
*
ciel

Photo M.Christine Grimard

 

Comment refuser d’imaginer ce qui nous dépasse quand il suffit de lever les yeux pour entrevoir le mystère briller derrière les nuages ?

Comment ne pas penser qu’au-dessus de nos vies, volent des milliers de mystérieuses pensées sans chaînes ni contraintes, et qu’il nous suffira de les rejoindre juste en fermant les yeux ?

Pourquoi essayer de tout expliquer quand il suffit de sentir le vent nous caresser pour comprendre que l’énergie qui nous porte n’a pas d’autre support que sa mystérieuse volonté d’exister.

Publicités

14 réflexions sur “Phrases 34 : Mots mystérieux

  1. une goutte de ciel pour faire exister un regard sur le monde. 😉 C’est ce que m’évoquent vos mots du matin. Belle journée à vous

    Aimé par 1 personne

  2. Oui, rejoignons toutes ces pensées qui, comme un formidable courant, font le tour de la terre.

    Aimé par 1 personne

  3. Quand le sable est dans le ciel, c’est que l’Orient n’est pas si loin… (et l’oiseau pas si seul).

    Aimé par 1 personne

  4. Nous ne sommes que du mystère emballé dans du mystère…Avant…nous étions déjà ce mystère et après nous le resterons…
    Comment ne pas se poser de questions avec déjà uniquement ce fait: nous avons un cerveau matériel qui retient des choses immatérielles…ce même cerveau entièrement mou et fait à 90% …d’eau…est capable (avec d’autres en plus!…) de fabriquer des appareils de toute sorte en « dur » mais aussi…d’imaginer des appareils qui n’existent pas (la fiction), ce concevoir un univers très personnel (la poésie ou la peinture, par exemple)…et en plus de faire comprendre cette chose qui n’existe pas à d’autres personnes qui elles existent! Ce même cerveau peut nous rendre amoureux à certains moments ou fou à d’autres…! Si on regarde du côté du Cosmos…tout est… incommensurable …Reste l’idée d’un « Dieu » mais…pourquoi en avions nous plusieurs avant? (qui osera donner raison, dans ce cas, à un « Dieu » plutôt qu’à un autre? = sujet délicat qui a ou non sa raison d’être suivant les convictions de chacun mais…source de guerres et de conflits depuis…trop longtemps!!…)

    Aimé par 1 personne

    • Merci Patrick de toutes vos questions posées ici. C’était le but de ce trio de phrases que d’ouvrir la discussion…
      Quel est le support de notre pensée, nos neurones, l’eau qui nous baigne, nos molécules de carbone, notre âme ?
      La structure en spirale des galaxies se retrouvant dans nos cellules est-elle le signe que nous ne sommes qu’un amas d’atomes ?
      J’aimerais bien avoir des réponses à mes questions un jour, mais finalement c’est agréable aussi d’avoir des questions sans réponses, puisque c’est ce qui laisse libre la place à l’imagination !

      J'aime

  5. Ce qui existe, ce qui n’existe pas, ce que l’on croit exister, ce que l’on ignore, beau tremplin pour l’imagination…

    Aimé par 2 people

  6. Autant de questions, autant de porte et de territoires
    de quoi se promener des vies entières

    Je retiens particulièrement
    ce « fermer les yeux »
    l’oeil est terrible
    parfois il écrase notre perception
    alors le fermer de temps à autre
    un conseil judicieux
    (notamment lorsqu’on écoute de la poésie)

    J'aime

  7. Il faut peut-être juste apprendre à développer et équilibrer les perceptions que nous permettent chacun de nos cinq sens connus pour s’en découvrir un sixième ? 😉 Et qui sait ? peut-être en découvrir d’autres … 🙂
    Tout n’est-il pas que systèmes d’information reliés ou corrélés entre eux ?
    A 4 ans ma petite sorcière de fille m’avait déjà demandé : « dis maman ! est ce que j’existe encore quand je ferme les yeux ou que tu éteins la lumière ? ».

    Aimé par 1 personne

    • Il semble que notre faculté de découverte soit infinie. Alors laissons se développer nos sens cachés… Le sixième sens souvent appelée intuition (féminine ou non …) est plutôt répandu, l’art de voir les choses derrière les choses, l’art d’anticiper, l’art de percevoir les événements avant qu’ils ne se produisent, tant de choses courantes pour certaines personnes, passible de l’enfermement psychiatrique pour d’autres…
      Je crois que si l’on apprenait à développer tous nos sens cachés, dans le « bon » sens, cela pourrait nous ouvrir des mondes 🙂
      Notre cerveau n’est qu’un support mais il recèle bien des mystères et des recoins inconnus !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s