Clichés 69 : Ouvertures (2)

“J’ai tendu des cordes de clocher à clocher ;
des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d’or d’étoile à étoile,
et je danse.”
Arthur Rimbaud
*
892932_384145955026358_1776685109_o

Photo M. Christine Grimard

*

D’une fenêtre à l’autre

Les regards se croisent

De la vôtre à la nôtre

Les regards se toisent
*

10710292_671037819670502_3163656027115635629_o

Photo M. christine Grimard

*

Les regards  s’épient

Les yeux se jalousent

Les amants s’épousent

Derrière les jalousies

*

1966079_671036019670682_8177156808340560112_o

Photo M. christine Grimard

*

Et les portes délabrées

Jalouses et fatiguées

Restent obstinément fermées

Sur les ombres du passé

*

 

Publicités

12 réflexions sur “Clichés 69 : Ouvertures (2)

  1. textes photos et jeux de mots
    du bel ouvrage

    Aimé par 2 people

  2. C’est inspiré finement d’opposer les architectures concrètes et se plaire à imaginer les vies dans les encadrements des fenêtres comme des tableaux peints et figés dans un musée. On intériorise depuis l’extérieur. Les consoles hautes comme des oreilles qui dominent les grandes fenêtres aux reflets bleus d’un ciel à boire ( le Nôtre architecte des jardins et pâtissier ) La fenêtre du crucifié perpétuel austère et remarquable d’autant plus que les clous n’étaient pas en or sur le bois du volet principal ( Il finira bien par se vautrer sous le poids de l’apesanteur et à force de rouille ) , ces amours clandestines qui font parfois des clans et des destins à l’ombre des balcons de Casteljaloux et enfin ces journées portes toujours ouvertes du patrimoine parce qu’elles ne peuvent être fermées pour cause de délabrement. J’adore vos points de vue, ils sont à l’image du monde avec de l’humour en plus comme la cerise du printemps sur Lenotre gâteau. Merci ! 😊

    Aimé par 2 people

  3. Le soleil vient lécher les murs de l’antique demeure abandonnée – belles dames et gentils cavaliers tournoient dans son ombre épaisse – le bal continue sur une mélopée de vent d’autan –

    Aimé par 1 personne

  4. J’ignorais que « la jalousie » faisait partie des spécialités lyonnaises : votre lien en apprend beaucoup sur autre chose que la gastronomie de cette ville !
    Dans le métro du Caire, il y a des volets en bois que l’on peut baisser pour se protéger du soleil : on est alors comme dans une caravane qui roule… comme le Nil un peu plus loin.

    Aimé par 1 personne

    • On peut voir ces « jalousies » lyonnaise sur le billet numéro 1, sur la première photo. Les immeubles du centre ville en sont friands, survivance des origines italiennes de certaines constructions.
      La ville est riche de son histoire qui a vu son extension au déjà des rives de ses deux fleuves. Ailleurs on trouve des persiennes à la mode provençale et désormais des volets métalliques coulissants sur les immeubles des quartiers modernes de type « confluence ». Cet éclectisme donne à la ville tout son charme.

      J'aime

  5. Les amants s’épousent derrière les jalousies…

    Aimé par 2 people

  6. @ Chris : dans le quartier Saint Lazare, Haussmann, et autres, à Paris, tous les volets sont en bois (ou en métal) à jalousie. De même en Normandie, à Deauville et à Cabourg. Dans les vieux immeubles du XIXème siècle.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s