Vases communicants de février : Attentes

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le lire, voici le sonnet (légèrement remanié..) que j’avais écrit pour cet échange de vases avec Martine Cros, en réponse à son texte poétique sur le thème de l’attente amoureuse.

*

iphone chris 4316

Photo M. Christine Grimard

*

A l’heure où la lumière se fait étincelle

Je dévalerai la colline aux tourterelles

Jusqu’à l’océan pour t’attendre dans le vent

Drapée dans cet espoir d’un amour flamboyant.

.

Imaginant la nuit brûlante sous nos doigts,

Où rien ne compte plus que la douceur des gestes

A l’instant où la nuit habille nos émois

De regards effarés par le temps qui nous reste.

.

Et je t’attendrai là, égarée, mal à l’aise

Ne sentant sous mes doigts que le froid de la grève

Ne sachant plus vraiment si tu as existé.

.

Je t’imaginerai, ombre sur le sentier.

Mais la mer déchainée, en mordant la falaise,

Engloutira l’espoir dans les brumes du rêve.

*

Texte et photo M. Christine Grimard

Publicités

16 réflexions sur “Vases communicants de février : Attentes

  1. Soleil couchant, la nuit approchant avec l’extinction des feux à l’extérieur…

    J'aime

  2. Poème intemporel, le style et les sentiments décrits ne peuvent prendre une ride et demeurent à jamais actuels
    Cordialement

    Aimé par 1 personne

  3. Somptueuse symphonie de couleurs oranges au couchant, sur un élégant sonnet très musical, superbe mélopée amoureuse jaillie du cœur !

    Aimé par 1 personne

  4. Comme une ode au « Cantique des cantiques » »

    Aimé par 1 personne

  5. Merveilleuse diffraction de la lumière !
    Il se dit qu’au commencement était le verbe, mais mon intuition me dit que c’était l’émotion 😉

    Aimé par 1 personne

  6. il se raconte dans la marchande ou la Navy, que les capitaines au long cours ne font pas les mêmes rêves que les plaisanciers … Ils cauchemardent souvent de briser leur navire sur les falaises ; ainsi ils croisent le plus souvent au très large des côtes pour s’en protéger. Mais leur bonheur c’est d’être à terre avec l’aimée et certains jours le réveil est doux. 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Amour au couchant mordoré
    Toujours au levant réveillé. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s