Haïku 89 : Pluie d’automne

10557416_691523687621915_2038162771957231495_n

Photo M. Christine Grimard

 

Gouttes au goût de larmes

Pleurent  désolées

 Ondulent en spirales

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Haïku 89 : Pluie d’automne

  1. Le malheur en spirale reflète des yeux de chouette : la nuit qui vient sera sans doute longue…

    J'aime

  2. Pour celui qui croit à la réincarnation, chaque goutte d’eau est porteuse d’un âme qui revient sur terre pour renaître et recommencer toute une vie.

    Aimé par 1 personne

    • Je ne regarderai plus jamais la pluie de la même manière maintenant !
      Je comprends pourquoi parfois je la trouvais si belle, surtout quand elle étincelle sous le soleil quand les nuages s’écartent un instant…
      Enfant, en levant le visage vers le ciel, j’avais la sensation que les gouttes de pluie distribuaient mille baisers sur mes joues, rétrospectivement je me dis que c’était peut-être vrai 🙂

      J'aime

  3. Et les victimes du massacre du vendredi 13, daté fatale, se réincarneront dans une meilleure vie, au contraire de leurs bourreaux.
    En outre, dans toutes les religions, celui qui meurt à la guerre va directement au Paradis…

    Aimé par 1 personne

    • Notre karma ou notre parcours de vie reste mystérieux. Difficile de faire la part entre ce que nous souhaiterions et ce que notre intuition nous fait supposer…
      Effectivement, si la réincarnation existe et qu’elle est conditionnée par nos actions commises dans notre précédente vie, il y a des chances pour que certains traînent des regrets éternels…
      Apprenons-nous jamais de nos erreurs ?
      En ce qui concerne ces bourreaux, je me prends à me demander pourquoi des êtres aussi négatif ont eu la chance d’avoir eu droit à une vie terrestre (ce qui est rare finalement..) pour en faire cela !

      J'aime

  4. la photo est belle et les mots qui l’accompagnent s’accordent à son reflet.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup !
      J’ai beaucoup aimé prendre cette photo en jouant de patience avec les gouttes qui martelaient les flaques, pour tenter d’attraper les reflets de la grille du jardin en même temps que la danse de la pluie. Une sarabande fascinante que je pourrais contempler pendant des heures si j’avais le temps… 😉
      Merci de ces mots gentils !

      J'aime

  5. Goutte à goutte
    a tout son temps devant elle
    l’eau s’écoute

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s