Lendemain qui pleure 

  
Se réveiller et brutalement se souvenir…

Tout est vraiment arrivé, ce sang versé, ce regard froid de robots qui avancent l’arme au poing et qui fauchent froidement tant de jeunes vies, ces recherches désespérées de tant de visages souriants à la vie, ces larmes, cette sidération devant l’incroyable, l’indicible.

Comment se relever de toute cette horreur, comment continuer à avancer dans le froid et la peur ?

Peut être en faisant corps contre la barbarie, en prenant les mains qui se tendent, en distribuant de l’amour là où il n’y en a plus, en soignant les plaies et en pansant les cœurs. 

Il n’y a plus de différence ni de couleur ni de conviction ni de culture ni d’habitudes, il n’y a que des humains face à des barbares (robots décérébrés, fanatisés, programmés…). Les choses ont changé,  la liberté, la joie de vivre, l’insouciance,  le plaisir du partage sont  pris pour cible. 

La conviction intime qui m’habite, que l’amour peut changer le monde,  vacille comme cette flamme de bougie posée sur ma fenêtre dans le vent glacial de novembre. J’ai soudain froid et peur que rien n’arrête la barbarie, jusqu’à la mort du dernier barbare. 

Dent pour dent ? Œil pour œil, jusqu’à ce que nous soyons tous aveugles ?

Nous restera-t-il assez d’humanisme et d’amour à opposer à ces forces de destruction ?

Nous restera-t-il assez de force pour continuer à avancer vers la lumière ?

  
« Vous voulez la paix : créez l’amour. »

Victor Hugo 

Publicités

12 réflexions sur “Lendemain qui pleure 

  1. Pleurer, certes, mais aussi maintenant se battre.

    Aimé par 1 personne

  2. Que penser ? Que dire ? Que faire désormais ? Juste continuer à être ce que nous sommes : des êtres humains, pleins de compassion, d’intelligence et de dignité…

    Aimé par 1 personne

  3. @ mchristinegrimard : Une étape tragique a été franchie. Elle relativise les petites querelles politiques ou autres. L’existence a cette fragilité de la petite flamme allumée…

    Aimé par 1 personne

  4. Marie-christine,
    Merci infiniment pour vos mots : ils résonnent en moi, et mieux objectivent mes pensées qui vont l’aller retour entre tristesse, rage, compassion, bienveillance et amour !
    Je peux les diffuser ? Bien à vous !
    Françoise

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Françoise ?
      Merci à vous d’être passée ici ce matin, et de partager mon émotion avec cette sensibilité que je vous connais. Vous pouvez diffuser mes mots comme vous le souhaitez bien sûr. Ce n’est qu’en nous soutenant devant la monstruosité de ce monde, que nous pourrons continuer ce chemin.

      J'aime

  5. nous reste fort que cette amitié fraternelle et sororale transfrontières, à cultiver et cela ne me semble pas que des mots vains…

    Aimé par 1 personne

    • Les hommes et femmes de bonne volonté sont nombreux sur cette terre et même s’ils gardent souvent le silence, ils se lèveront si l’obscurantisme essaye de les abattre. Notre devise n’est pas une suite de mots sans suite, elle nous rappelle l’essentiel de ce qui doit être la vie dans un monde libre.

      J'aime

  6. On voit bien aux réactions qu’une Humanité profonde est définitivement en marche…Rien ne l’arrêtera plus…même si …elle aura des bâtons dans les roues…(on le sait)

    Aimé par 1 personne

    • Cet attentat a fait prendre conscience de l’importance de l’enjeu, malheureusement…
      Y compris les politiques.
      Espérons que les forces de paix ne se dispersent pas dans le vent de l’oubli quand l’émotion et l’horreur seront passées…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s