Poème : Peindre 

“Un peintre c’est quelqu’un qui essuie la vitre entre le monde et nous avec de la lumière, avec un chiffon de lumière imbibé de silence.”

Christian Bobin

photo M.Christine Grimard

 

*

Peindre avec les mots

Attraper la lumière

La regarder danser

Au bout de mon pinceau

En couleur et en vers

Laisser le pinceau glisser

Jusqu’au bout de la vie

Juste au bord de la nuit

Là où pleurent les heures

Là où vibrent les cœurs

Pour que du bout des lèvres

Chantent les souvenirs

Et que du bout des doigts

Passe le temps des pleurs

Accorder les couleurs

De la vie et du rêve

Choisir de doux mélanges

Aimer les fous échanges

Ne garder que l’envie

De revenir ici

Malgré peurs et soucis

Parce que sur cette vie

Le miel aura coulé

Sur tous ces jours amers

Que j’aurais oubliés

Au ciel et sur la terre

*

Publicités

8 réflexions sur “Poème : Peindre 

  1. Des couleurs bien rangées dans la tête – tout à coup l ‘une d’entre elle veut sortir au grand jour – vite vite les mains le pinceau la feuille de papier – et l’œil s’émerveiller et diagnostique devant ce nouvel accouchement –

    Aimé par 1 personne

    • Les mots se jettent sur le papier comme les couleurs sur la toile, et le résultat final est parfois surprenant, comme certaines photos qui ont « attrapé » un détail à l’insu du photographe, qui pourtant en fera tout le charme…
      Merci de votre visite matinale 🙂

      J'aime

  2. Les mots en vagues inspirées qui dessinent des portraits, des moments fugaces et des espoirs toujours présents

    J'aime

  3. Ce sont les mêmes arabesques du balcon vues sur une autre photo mais captées avec des teintes différentes : les tubes de couleurs varient avec les saisons…

    J'aime

    • Oui je me souviens de la superbe photo avec de la neige…le blanc est aussi une couleur…la plus étonnante sans doute car symbole de pureté…, aussi d’initiation (les communions, les mariages, etc…)
      Quand on touche la couleur on touche aussi aux yeux de celles et ceux qui vont regarder l’œuvre…Regarder un tableau est un geste d’amour…si on partage ses yeux avec celui du peintre…

      J'aime

      • Vous êtes attentif, Patrick ! Les flocons s’accrochent bien dans les arabesques de fer forgé, et dans le silence des jours d’hiver le blanc souligne le paysage de ses doigts glacés. Finalement, c’est peut-être la plus belle des couleurs, celle qui contient toutes les autres 🙂

        J'aime

    • @DH: Je n’ai qu’un balcon mais derrière ses volutes, défilent les jours et les nuits qu’égraine ma vie. Je tente de retenir le temps en le fixant sur la pellicule mais il m’échappe toujours…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s