Une image … une histoire: Lumières (partie 2)

Khalil Gibran écrivait que l’amour était « un mot de lumière, écrit par une main de lumière, sur une page de lumière ».

 *

bougie

 

La jeune femme sortant de la boulangerie s’arrêta à la vue de sa chienne assise en face d’un grand chien inconnu, les deux animaux se souriant, babines découvertes et dessinant sur le sol des cercles parfaitement symétriques avec leurs queues. Elle chercha des yeux le propriétaire du chien sans voir Erik qui s’était reculé sous le micocoulier pour mieux les observer. Il décida d’oublier sa timidité, de trouver la force de lui parler, et s’avança dans la lumière.

***

Il s’approcha sans bruit admirant sa grâce tandis qu’elle s’accroupissait auprès des chiens entourant leurs encolures de ses bras en leur murmurant quelques mots à l’oreille. Pirus qui était habituellement farouche, approuva d’un aboiement joyeux repris immédiatement par celui de la chienne. La jeune femme éclata d’un rire cristallin en renversant la tête vers le ciel, ce qui relança les murmures des matrones de l’autre côté de la place.

Erik se figea pour déguster ce rire si communicatif à quelques mètres du groupe. Cette voix raisonnait au plus profond de lui, comme une évidence, effaçant ses dernières craintes. En deux pas, il rejoignit le groupe. Pirus leva vers lui un regard interrogateur, cherchant son approbation. Il le rassura d’une légère tape sur le crâne et le chien grogna de plaisir.

La jeune femme se redressa, levant vers Erik un regard franc et lumineux, que son sourire éclairait de paillettes. Un tel regard avait dû laisser derrière lui bien des regrets, se dit-il, une pointe d’amertume au fond du cœur. Les femmes sont des énigmes et il est inutile de vouloir les comprendre. Il l’avait appris à ses dépens, et n’allait pas retomber dans ce genre de piège. Il n’avait que trop expérimenté cela…

Peu importe, il ne s’agissait que d’être poli. Détachant à grand peine son regard de celui de la jeune femme, il se tourna vers sa chienne et s’adressant à Pirus, lui dit :

  • Eh bien, mon vieux, tu en fais de belles quand je ne suis pas là ! Je te cherchais et tu étais en galante compagnie. Pourrais-tu me présenter à ta belle s’il te plaît.

Puis avisant la jeune femme, comme s’il feignait de la découvrir soudain, il ajouta :

  • Oh pardonnez-moi, ce chien est parfaitement sans gêne. Il n’en fait qu’à sa tête, je suis désolé s’il vous a importunées toutes les deux. Permettez-moi de nous présenter, je suis Erik et voilà Pirus, le joli cœur…

La jeune femme hocha la tête et sans se départir de son sourire, elle répondit :

  • Enchantées, vraiment ! Ma chienne Brida et moi, sommes enchantées, c’est le mot. Pirus nous avait déjà expliqué que ce village était très accueillant, mais pas qu’il avait un maître aussi aimable. Pirus, le joli cœur… En effet ! dit-elle en détaillant le gros chien sur toutes les coutures. Mais ne dit-on pas « tel maître, tel chien.. » ?

Erik éclata de rire. En plus d’être particulièrement jolie, elle avait de l’esprit, se dit-il. La confrontation risquait d’être intéressante. En quelques mots, elle avait piqué sa curiosité, il fallait qu’il en sache plus. Il poursuivit :

  • Mon chien est un être extraordinaire, ce qui est loin d’être mon cas malheureusement. Je ne suis qu’un homme très banal et beaucoup moins doué pour la conversation que lui. Cependant, j’aimerais beaucoup savoir ce qui vous a conduite dans ce village, Brida et vous …

Laissant la fin de sa phrase en suspens, il tendit la main à la jeune femme en guise de présentation ;

  • Brida et moi, parcourons le monde et ce village a croisé notre chemin, répondit-elle en saisissant la main tendue, je suis Julia. Ravie de vous connaître, Pirus-joli-cœur et vous ! Ajouta-t-elle en creusant ses fossettes d’un nouveau sourire.
  • Merci beaucoup répondit Erik, les yeux brillants, voilà bien longtemps que personne ne m’a dit ce genre de chose. Par ici, mon chien et moi sommes plutôt considérés avec méfiance…
  • Dans ce cas-là, c’est à vous que je demanderais mon chemin. Brida possède un instinct très sûr pour dénicher les gens intéressants et dignes de confiance. Elle ne s’est encore s’est jamais trompée.

Comme si elle comprenait la dernière phrase de sa maîtresse, la chienne se leva et émis un léger grognement en direction de Pirus pour l’inviter à la suivre. Le chien s’exécuta, et les deux animaux traversèrent la place vers le chemin des mûriers comme s’ils estimaient que les présentations avaient assez duré.

  • Et bien, il semble que nous n’avons plus qu’à les suivre, n’est-ce pas ? demanda Julia.
  • En effet, répondit Erik, ils se sont mis d’accord on dirait …

Les jeunes gens emboîtèrent le pas du couple de chiens, un sourire aux lèvres, sous le regard en biais des villageois.

Erik songea que la vie offrait parfois des instants de grâce, et remercia Pirus d’un léger sifflement convenu auquel le chien répondit par un aboiement d’acquiescement.

Oui décidément, parfois, la vie était belle et simple !

–>  À suivre  <–

Publicités

18 réflexions sur “Une image … une histoire: Lumières (partie 2)

  1. les chiens de si beaux pré-textes surtout quand certains se mettent à parler…

    Aimé par 1 personne

  2. Les leurs, ceux de leur maître ou maîtresse ou un mélange des deux?

    Aimé par 1 personne

  3. Quelle chienne de vie vont-ils partager ensemble ?

    Aimé par 1 personne

    • À votre avis …
      🙂 une vie de délices ou une vie de complices …
      Je les laisserai me raconter cela chaque dimanche de l’été, en forme de feuilleton … (À l’eau de rose …)
      Juste pour déguster sans se fatiguer, par cette chaleur 🙂

      J'aime

  4. @ CH : ils ont chacun des convictions affichées – bien arrêtées – si leurs petits animaux s’en moquent et ne voient que l’amour, eux, êtres humains donc pensants, risquent tôt ou tard de s’affronter…

    Aimé par 1 personne

  5. Erreur : @ CG, notre chère Chris.

    Aimé par 1 personne

  6. Très bien ce dialogue très subtil echange pour faire connaissance

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime vous lire c’est pour moi un moment de détente je ne cherche pas a faire des jeux de mots que j’aime beaucoup d’ailleurs

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s