Haïku 61 : Muguet mouillé

muguet

Clochettes en goguette

Tintent sous la pluie de Mai

Mais belle est la fête

Publicités

24 réflexions sur “Haïku 61 : Muguet mouillé

  1. et moi qui n’aime guère les aguets (leur trouve un air bête, sais pas pourquoi, vient de l’enfance) là je le trouve charmant et touchant
    juste ce qu’il faut pour tintabuler discrètement en appui d’une fête (et rappeler que ce n’est pas fête mais hommage aux luttes)

    Aimé par 1 personne

  2. pardon ; pas les aguets, les muguets (et qui trouve belle la photo et beau le haïku)

    Aimé par 1 personne

  3. Fleur de combat
    Larmoyante sous la rosée
    Synonyme de lutte ouvrière

    Aimé par 1 personne

  4. Muguet mouillé et retour de la poétesse 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. « Forget me not »… « Ne m’oublie pas » en anglais… Attention en marchant dans les bois mouillés, à ne pas écraser cette petite merveille de la nature, si pure, si virginale, si timide…

    Aimé par 1 personne

    • Il faut bien mes chercher ces clochettes qui préfèrent se dissimuler dans l’ombre mousseuse des sous-bois. Mais lorsqu’on mes aperçoit c’est une merveilleuse récompense. Cependant, personnellement je ne les cueille jamais, pour qu’il y en ait plus l’année suivante…
      À propos, les baies rouges qui seront leurs fruits, sont très toxiques !

      J'aime

  6. Ce muguet annonce donc que votre blog refleurit (je le découvre par hasard, n’ayant pas reçu de « notification » bien qu’étant abonné…
    Les vendeurs, hier, avaient l’air maussade, derrière leurs petits étalages aux entrées de métro, comme le temps : le 1er Mai n’attire plus les foules, sauf hors des villes pour ceux qui « font le pont » et s’en vont vers d’autres fêtes moins historiques.

    J'aime

  7. « Forget me not » est le nom du muguet, au royaume de l’aquarelle et d’Alice au pays des Merveilles.où il est admis de parler avec les fleurs.

    Aimé par 2 people

    • Écouter les fleurs parler est le privilège des rêveurs et des artistes et la traduction qu’ils nous en font chasse la grisaille de notre quotidien.
      Au pays des merveilles d’Alice, la chorale des clochettes tintinnabule sa joie de vivre.

      J'aime

  8. Merci pour ce haïku, venant de chez Routid, je suis arrivée sur votre blog.
    Mon muguet n’est pas fleuri dans mon jardin, cette année. J’en profiterai dans quelques jours.
    Bonne journée à vous.

    Aimé par 1 personne

    • Merci à vous de ce passage sur mon blog, ce billet date de mai 2015 mais cette année, dans mon jardin il n’y a pas de clochette non plus comme vous le dit le billet du jour.
      Merci à vous de vos mots déposés ici !

      J'aime

  9. […] jour du premier Mai, j’ai lu le Haïku  » Muguet mouillé », j’ai poursuivi mon chemin […]

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s