Vases Communicants d’Avril : Enfermement (1/2)

« Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement…

Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. »

Sur le blog : Le rendez-vous des vases communicants , Angèle Casanova à qui Brigitte Célérier a transmis le flambeau, centralise la liste des échanges.

La liste des Vases communicants du mois d’avril 2015 est accessible .

Je remercie pour sa présence sur cette page Olivier Savignat, que je reçois avec joie, l’ayant découvert sur son blog  Sous mes doigts, la pluie. J’apprécie ses textes poétiques courts, ses haïku, et les impromptus de Schubert qu’il a partagés (entre autres)…

Si vous souhaitez lire mon texte, il me fait l’honneur de me recevoir sur sa page de «Sous mes doigts, la pluie», sur un texte inspiré d’une de ses photos des geôles du château de Joux, de sa belle région en écrivant ce texte à partir de la photo qu’il a choisie pour moi.

Je souhaite à tous une navigation agréable entre les lignes et les textes de ce mois-ci.

 

Voici son texte où il a laissé courir ses mots sur une de mes photos prises à La chaume en Vendée:

photo

Photo M.Christine Grimard

 *

Asile et longueur du jour

 

Le nez à la fenêtre

Je vois partir l’étoile

Dans le sillage des oiseaux

 

Mon lit d’enfance s’envole

J’envie l’air qui frémit

Où vais-je vivre à présent ?

 

Les pieds cloués au sol

J’accepte la gravité

Et les murs de la maison

 

Dans le sillage des oiseaux

J’accepte la gravité

Le nez à la fenêtre

 

Les pieds cloués au sol

Je vois partir l’étoile

Et les murs de la maison

 

J’envie l’air qui frémit

Où vais-je vivre à présent ?

Mon lit d’enfance s’envole

*

Texte : Olivier Savignat

Photo: M. Christine Grimard

8 réflexions sur “Vases Communicants d’Avril : Enfermement (1/2)

  1. Derrière la fenêtre, je scrute mon avenir. J’ai hâte d’être une grande personne, pour pouvoir m’envoler vers une destinée de fulgurantes lumières inconnues.

    Aimé par 1 personne

  2. Dans ce texte, il y a du grain à moudre, comme dans la photo : le meunier ne dort pas.

    J'aime

  3. this is indeed beautiful – I wish you a very happy Easter to you and your family!!

    J'aime

  4. Bel exercice « oulipien », de la part d’Olivier.
    Les premiers mots du poème m’ont fait penser à « Little Nemo« , de Windsor McCay et toute la poésie qu’il met dans ses rêves.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.