Photo du jour : Miracle

« Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle. »
Albert Einstein

flocon

La terre est minuscule , infime partie de l’univers, et nous, humains, qui nous agitons à sa surface, qui sommes-nous ?

Des larves. Des espoirs. Des merveilles.

Le centre de l’Univers …

Tout est relatif, je ne suis qu’une goutte d’ADN qui se promène dans l’éther.

Je ne suis qu’une particule, qu’une poussière d’étoile.

Par quel miracle, suis-je arrivée ici ?

*

Pourquoi toute cette fureur qui nous anime, pour ceci, pour cela, pour celui-ci, pour celui-là.

« Regardez-moi tous, écoutez-moi et taisez-vous. Je suis le plus grand, le plus fort, le plus beau, le plus violent, le plus sage. C’est moi qui détiens la vérité. Si tu ne me crois pas, je te loge du plomb dans la cervelle, ça t’apprendra à réfléchir… »

La nuit tombe sur la France et le jour se lève en Alaska. La planète jamais ne dort, elle tourne , tourne, tourne…

Les hommes qui ont bâti le passé ont-ils disparu dans la spirale du temps ? Sont-ils revenu ici, plus sages, forts de leur expérience ?

*

Le passé n’est que souvenirs et regrets.

Le présent coule entre mes doigts.

L’avenir n’est qu’une hypothèse.

La vie s’enfuit de nos cellules dès la première seconde.

Le compte à rebours est lancé.

*

J’ai les pieds posés sur le sol.

J’ai l’impression que rien ne bouge, mais ce sol sous mes pieds tourne, tourne, tourne…

Qui a lancé ce manège ?

Ce soir, la terre tourne trop vite, j’ai un peu le vertige…

*

Publicités

8 réflexions sur “Photo du jour : Miracle

  1. L’avenir plane sur nos têtes, de toutes ses possibilités, soit noires soit lumineuses. Selon quoi, selon quelle « facteur » ? Il y a des moments où on ne sait plus quoi dire, sidéré par le tragique de la situation, par le plomb du passé qui abrutit nos consciences, et rend le monde dans un état d’excitation, de chocs verbaux, comme lorsqu’on se dispute dans sa maison sans aucune raison a priori. Il y a un problème à la racine, des non-dits, quelque force obscure, dont il est impossible de décréter qu’elle ne fasse pas partie de l’universel, mais qui mine le monde, comme pour un défi incroyable à relever, ou simplement clore cette « force », sans qu’elle emporte quiconque, comme on ferme la bouche des enfers. Pour dire les choses autrement, il ne peut pas y avoir un âge heureux, sans même évoquer un âge d’or, s’il demeure une once de traitrise non élucidée. D’où l’importance de garder son calme pour examiner partout où cela se peut, les lieux où la lumière manque, et y poser un spot.

    Aimé par 1 personne

  2. La terre est un manège et tout semble parfois relatif…

    J'aime

  3. Quand le manège s’arrête de tourner, les chevaux de bois peuvent s’envoler.

    J'aime

  4. merci de nous faire partager toute ces belles images les textes sont remplis d’émotion

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s