« Quatorze » de Vincent Fouquet

Le Théâtre de l’Atrium, donnait cette semaine, la pièce « Quatorze » qui relate les évènements historiques survenus durant les 38 jours entre l’attentat de Sarajevo qui a coûté la vie à l’Archiduc François-Ferdinand et la déclaration de la première guerre mondiale, qui coûtera la vie à 20 millions de personnes.

Cette pièce, écrite par Vincent Fouquet, est une comédie, mise en scène par Sébastien Valignat, nous aide à comprendre pourquoi nos aïeux ont participé à cet enchaînement infernal vers l’horreur, n’ont rien vu venir prisonniers de leurs logiques respectives.

quatorze

« Comment en est-on arrivé là? »

C’est la question posée par la pièce, qui interroge avec humour les causes de la grande guerre, se repasse le film des évènements selon les différents points de vue des acteurs de tous les pays d’Europe qui ont mis le doigt dans l’engrenage, précipitant leurs populations dans l’horreur des quatre ans qui ont suivis.

« Le souvenir est un poète, n’en fais pas un historien. » disait Paul Géraldy.

Ici le souvenir est relaté sous la forme de dialogues entres monarques, ambassadeurs, ministres, pacifistes, journalistes, héros et humains de tous les pays.

On comprend mieux en quelques scènes, comment, comme disait Céline:

« Cette foutue énorme rage qui pousse la moitié des humains, aimants ou non, à envoyer l’autre moitié vers l’abattoir. »

La mise en scène est remarquable ainsi que les acteurs qui endossent en quelques minutes, le costume et la peau de centaines d’humains qui ont tous souffert de cette barbarie.

De nombreux lycéens étaient dans la salle, et l’on se prend à rêver que ce genre de témoignages fasse germer dans leurs esprits, l’idée de ne jamais reproduire ce genre de tragédie, à l’heure où les nationalismes rejaillissent en Europe et dans le monde.

 

Pour ce travail de mémoire : Hommage à la Compagnie Cassandre

Texte: Vincent Fouquet

Mise en scène: Sébastien Valignat

Avec: Vincent Fouquet, Tommy Luminet, Guillaume Motte, Céline Porteneuve, Charlotte Ramond, Alice Robert.

Scénographie: Amandine Fonfrède

Créatin lumière: Lucas Delachaux

Création son: Joseph Bilek

Costumes: Clara Ognibène

Assistanat Mise en scène: Marijke Bedleem

Administratrice de production: Sophie Présumey.

Pour plus de renseignements, suivez ce lien.

«Le printemps et l’été 1914 furent marqués en Europe par une tranquillité exceptionnelle»
Winston Churchill, Mémoires

4 réflexions sur “« Quatorze » de Vincent Fouquet

  1. Le « 14 » de Jean Echenoz (assez décevant) a été mis en scène récemment au théâtre du Rond-Point à Paris : les comédiens – paraît-il – étaient alignés derrière des pupitres pour simplement lire le livre. Même Nicole Garcia butait – paraît-il – sur les mots.

    Il faut croire que l’on sait traduire ailleurs et autrement la boucherie de 14-18 !

    J'aime

    • Cette pièce est très différentes, les acteurs dont l’auteur faut partie, donnent vie à l’Histoire, nous aident à appréhender les hésitations de chaque camp, et les raisons de la surenchère qui va mettre à feu et à sang le monde entier. Cela donne le vertige !

      J'aime

  2. I was deeply touched and speechless!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.