Une Image…une histoire : Lettres (1/3)

boite lettres

En arrivant dans ce nouveau quartier, Léa ne connaissait personne, mais elle était bien décidée à se faire de nouveaux amis. Elle marchait sur les traces de sa mère qui été née dans cette ville, et sans savoir très bien pourquoi, elle avait choisi de vivre dans le quartier où elle avait passé sa petite enfance. Les choses avaient du bien changer, mais  sa mère ayant disparu depuis peu, c’était un moyen de se sentir un peu plus proche d’elle. Sa mère parlait rarement de son enfance, mais cette ville était tranquille, et elle avait besoin de tranquillité plus que de tout le reste, désormais. Elle l’avait accompagnée dans ses derniers mois, et avait besoin de s’en remettre.

Sa vie était un naufrage. Pourtant tout avait si bien commencé, des études brillantes, un métier en vue, des responsabilités successives qui l’avait conduite à un surmenage permanent. Elle vivait dans la capitale, ne ratait aucun spectacle à la mode, était invitée dans toutes les soirées branchées. Professionnellement elle louvoyait de services en services au gré des influences, suivant le vent des amitiés à la mode. Plusieurs mariages, tous décevants. De nombreuses amitiés empreintes de superficialité. Peu de partages. Peu de plaisirs.

Lorsque la santé de sa mère s’était dégradée, elle avait tout laissé tomber, sa carrière, ses pseudo-amis, son conjoint du moment, ses projets de grossesse, ses espoirs de promotions. Elle ne regrettait rien. Sa vie était si vide de sens que la laisser derrière elle n’avait pas été bien difficile. Pour sa mère, les choses n’avaient pas traîné, et elle aurait regretté à jamais de pas lui avoir consacré un peu de son temps pour accompagner ses derniers instants.

En y réfléchissant, c’était sans doute la meilleure décision qu’elle n’avait jamais prise.

Les premiers jours, elle fit le tour de son quartier, se familiarisant avec les habitudes de ses habitants. Elle avait toujours eu le contact facile, et en discutant avec les commerçants, elle repéra vite les endroits stratégiques pour avoir une vie agréable dans cette petite ville. Elle s’intégra facilement, s’inscrivit à plusieurs des activités proposées ce qui lui permit de se faire rapidement de nouvelles connaissances.

Sa nouvelle vie lui plaisait, même si elle était bien solitaire. Après tout c’est ce qu’elle souhaitait !

Un matin, se promenant dans un nouveau quartier, elle remarqua une boîte aux lettres de forme inhabituelle, bleue et rouillée. L’objet semblait désaffecté. Il pouvait provenir d’un autre pays ou sortir d’un autre âge. Elle le détailla attentivement, fit fonctionner la languette qui s’ouvrait en grinçant, examina la pancarte indiquant « Love Letters ». Elle n’avait encore jamais vu un objet pareil. Un homme ayant remarqué son manège, s’approcha d’elle et lui dit:

« Vous vous demandez, à quoi sert cette boite  ? »

Elle hésita à lui répondre, mais il semblait sympathique, et elle se décida à entamer la conversation. Il semblait se poser les mêmes questions qu’elle et ne put lui expliquer la provenance de cet objet. Il lui raconta qu’il surveillait souvent la rue pour voir si quelqu’un venait relever la boîte, mais qu’il n’avait jamais vu le moindre préposé venir récupérer les lettres déposées ici. Pourtant, il affirma que des personnes déposaient souvent des lettres dans cette boîte.

« Je me demande à quoi ça sert, puisque personne ne relèvera jamais ce courrier », ajouta-t-il d’un air pensif. « Je crois que cette boîte a été installée ici, comme décoration, ou par un illuminé, et tous ces gens lui confient leur missive en pure perte ! »

« Vous avez probablement raison » acquiesça Léa. « Je reviendrai examiner cette boîte mystérieuse aussi, et si je vois quelque chose d’intéressant, je vous le dirai si je vous croise de nouveau par ici. » Ajouta-t-elle avec un sourire.

« J’habite ici. » répondit l’homme, en désignant l’immeuble qui faisait l’angle de la rue. « Au rez de chaussée, précisa-t-il, vous n’aurez qu’à frapper au carreau si vous voulez, je vous répondrai ! Mon prénom est Max. » dit-il en s’éloignant.

« D’accord, répondit Léa. Je n’y manquerai pas. A bientôt alors ! »

Il répondit d’un geste de la main, en s’éloignant rapidement, et entra dans l’immeuble qu’il avait montré à Léa. Elle le regarda s’engouffrer dans le hall, et reporta son attention sur la mystérieuse boîte. A cet instant, une jeune femme en larmes, s’approcha et y jeta une lettre d’un geste rageur, puis repartit aussitôt presque en courant.

Léa, très intriguée, décida de suivre cette mystérieuse jeune femme, et lui emboita le pas.

A suivre…

6 réflexions sur “Une Image…une histoire : Lettres (1/3)

  1. Cette boîte est un bon moyen de faire entrer les gens en relation en tout cas 😉 J’attends donc la suite. Je me demande s’il ne faudrait pas en installer une dans chaque ville !

    J'aime

  2. En France, la Poste manque hélas d’imagination…

    J'aime

  3. Pourtant leur symbole est un oiseau…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.