Les filles de la lune ( Partie 26)

IMG_0490

Lorsque la servante vit que Luna approchait la lame chauffée à blanc du ventre du cadavre, elle eut un malaise et tomba dans la ruelle du lit. Luna ne fit pas un geste pour la secourir, le temps était compté, et il était préférable qu’elle ne se rende compte de rien. Quelques minutes plus tard, elle avait délivré les deux enfants de leur prison mortuaire, mais ils semblaient inertes. Elle recouvrit le cadavre pour cacher la plaie béante à la servante, et s’occupa des enfants. Tout en les massant tour à tour pour les réchauffer, elle leur parlait doucement, les appelant vers la vie. La servante reprit connaissance et se releva en se tenant la tête. Luna lui demanda de l’aider mais elle n’osait s’approcher et regardait tour à tour la silhouette cadavérique de la maman, et les petits corps gris et inertes des enfants, d’un air terrifié. Il fallut plusieurs minutes avant que le premier bébé ne crie, emplissant ses poumons d’air, et ce fut le signal qui décida la servante à bouger. Elle prit l’enfant que lui tendait Luna et l’emmaillota, puis le garda contre elle pour le réchauffer, pendant que Luna se battait avec la mort, pour son frère. Après de longues minutes, Luna commençait à désespérer, quand il poussa un faible cri suivit d’un énorme soupir. Luna continua de le masser pour l’aider à respirer, puis le prit contre elle en l’encourageant :

  • Oui, oui, mon enfant, respire, la vie arrive, la vie vient… respire, respire !

Le petit homme hurla si fort que les deux femmes se regardèrent en souriant, des larmes plein les yeux. La servante s’approcha de Luna, lui posa la main sur l’épaule et lui dit :

  • Ta magie a sauvé la vie de ces enfants, mais ne pouvait sauver celle de leur mère. Je l’avais élevée quand sa mère est morte dans les mêmes circonstances qu’elle, il y a quinze ans. Je savais que cette naissance signerait sa fin. Même ta magie noire ne pouvait aller contre cette malédiction. Aucun mage n’est plus fort que la mort. Mais ses enfants seront robustes et la vie reviendra dans cette maison avec eux.

Luna tentant de dissuader la vieille femme, répondit :

  • Tu te trompes, je ne pratique pas la magie, et je ne me bats pas contre la mort, mais seulement pour la vie, et contre la souffrance. Je n’aurais pas pu sauver la vie de cette jeune femme, trop frêle pour porter ces enfants. Je n’ai pu que réduire la souffrance de sa fin. J’ai aidé ses enfants à vivre, mais sans ton aide, je n’aurais pas pu y arriver.
  • Je n’ai rien fait pour t’aider, je ne veux pas savoir ce que tu as fait, ni à quel démon tu as demandé de l’aide. J’élèverai ces enfants, comme je l’ai fait avec leur mère. Je ne veux rien savoir de plus. Je tiens au salut de mon âme.
  • Tu sais que ce qui s’est passé ici est simplement l’œuvre de la nature.
  • Je ne crois pas non. La nature emporte les femmes qui n’ont pas la force de mettre leur enfant au monde, et leurs enfants avec elle. La nature ne donne pas la vie aux enfants d’une morte. Alors ne me dis pas que la nature a mis au monde ces enfants.

Luna finit d’emmailloter le second bébé et le plaça dans le berceau où était déjà endormi son frère. Ils se lovèrent l’un contre l’autre, apaisés par la chaleur de leurs langes serrés.

  • La vie prend parfois des chemins détournés. Mais rien n’est plus beau que la vie, dit-elle.

La servante s’approcha du berceau, attendrie malgré elle.

A cet instant, Tristan entra dans la chambre suivi des deux curés de la paroisse en grande tenue mortuaire, du diacre et de ses quatre enfants de chœur, venus pour donner l’extrême onction à la jeune mère et à son enfant.

Son regard alla des deux femmes penchées vers le berceau, au corps de sa fille recouvert de son drap sanglant sur le lit. Il se raidit et pâlit encore plus, et se précipita vers le berceau où il resta figé et muet devant ses petits-enfants, les yeux écarquillés. Le prêtre le suivit et se signa en voyant les nouveau-nés.

  • Dieu a-t-il permis pareil miracle ? Ne m’as-tu pas dit que ta fille avait rendu son âme à Dieu quand tu es venu me chercher ? demanda-t-il à Tristan.
  • C’est ce que j’ai dit, en effet, parvint à articuler faiblement Tristan.
  • Comment a-t-elle pu mettre au monde ces enfants, alors ? Qui a changé le dessein de Dieu, ici ? poursuivit le prêtre en pointant un doigt accusateur vers les femmes.
  • J’ai aidé la vie à trouver son chemin, répondit Luna en fixant le prêtre. J’ai fait ce pourquoi j’étais venue.
  • Tu as détourné la volonté de Dieu, insista le prêtre. De qui tiens-tu ton pouvoir, sinon du maître de l’enfer lui-même, qui se croit plus fort que Dieu ?
  • Je n’ai aucun pouvoir, répondit Luna. Qui serait assez fou pour se croire plus fort que Dieu ? Pas moi, bien sûr ! Mais il est possible que Dieu ait utilisé mes mains pour accomplir son dessein.
  • Tu blasphèmes ! cria le curé. Cette femme blasphème, dit-il en regardant ses compagnons. Elle doit être conduite devant le tribunal de Dieu !

Le diacre attrapa le bras de Luna et la força à s’agenouiller.

Tristan, prostré, ne sachant plus vers qui trouver son salut, ne protesta pas. Il se contenta de s’assoir dans le coin de la pièce, pendant que le prêtre allait bénir le corps de sa fille.

Quand la cérémonie macabre fut achevée, les hommes quittèrent la pièce, sans un mot de plus, entraînant Luna à leur suite, sans que Tristan ni la servante ne prononcent un seul mot.

A suivre …

IMG_1067

Publicités

4 réflexions sur “Les filles de la lune ( Partie 26)

  1. Vous nous avez fait un peu attendre… mais ça valait le coup ; votre récit prend de l’ampleur et accroche encore plus !

    J'aime

  2. Ambiance sombre… mais c’est la lune qui veut ça…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.